Les greffes adipocytaires

 inject1-107x300.png

      

 1. Sang  2. Cellules graisseuses 3. Huile

 

POUR FAIRE UN DON OU ADHERER CLIQUEZ SUR CETTE LIGNE

Les greffes adipocytaires appelées également lipomodelage ou lipofilling mammaire ou greffes de cellules graisseuses sont des injections de graisse dans les seins. 

Le principe est de récupérer de la graisse sur des sites donneurs par lipoaspiration. La graisse est ensuite purifiée, par divers procédés selon les chirurgiens : centrifugation, décantation, filtration. Elle est ensuite réinjectée au niveau du sein à reconstruire ou à corriger.

 

La greffe adipocytaire se fait à partir d'incisions mesurant de 1 à 2 mm à l'aide de petites canules, la graisse est déposée en "spaghettis" en différents plans pour augmenter la surface entre les tissus receveurs et les cellules graisseuses injectées.

La prise de greffe est estimée en moyenne à 60 % du volume injecté au 4ème mois, mais elle peut être inférieure. Il faut donc bien souvent en fonction du volume à reconstruire ou à combler plusieurs interventions espacées de 3 à 4 mois.

En complément d'une prothèse : Elle améliore la qualité de la peau et sa vascularisation.

En complément d'une reconstruction par lambeaux : Elle permet de corriger les défauts qui subsistent et d'effectuer des retouches. Elle permet d'augmenter le volume lorsqu'il n'est pas suffisant. Parfois plusieurs interventions sont nécessaires espacées de 3 à 4 mois pour obtenir un résultat satisfaisant.

En reconstruction exclusive par lipomodelage : Dans certaines indications trés précises, la reconstruction par lipomodelage peut être effectuée si la femme dispose de réserves graisseuses suffisantes (ventre, hanche, cuisses). Ce type de reconstruction nécessite 4 à 5 interventions espacées de 3 mois en fonction du volume du sein opposé. Il faut compter en moyenne entre 12 et 18 mois pour obtenir un résultat satisfaisant. Une perte de volume de 40%, parfois plus est prévisible.

Protocole LPG (Etude clinique)

Ce protocole d'étude clinique utilisé par quelques chirurgiens pour le moment inclut systématiquement des séances de kinésithérapie avec le CelluM6 (LPG Systems) avant l'intervention pour drainer et assouplir les tissus, prévenir la fibrose et aider à la vascularisation. Après l'opération de nouvelles séances entretiennent la revitalisation de la peau et facilitent la répartition de la graisse injectée - Source : www.kineactu.com - 28/09/2017 - n° 1501

La technique BRAVA-AFT™ - Ce dispositif n'est plus commercialisé depuis novembre 2015.

Nous avons volontairement conservé la description de ce dispositif qui n'est plus commercialisé car vous pouvez encore consulter des articles à ce sujet sur internet ou rencontrer des femmes ayant eu une reconstruction mammaire grâce à ce dispositif médical. Certains chirurgiens ayant conservé des appareils d'occasion peuvent encore la proposer.

L'obtention de prise graisseuse a pu être améliorée par le passé en y associant le dispositif externe BRAVA-AFT™ dont le but était l'expansion du sein. Il fallait placer sur le sein 10 à 12 heures par jour une cloche aspirante pendant 2 à 4 semaines avant l'intervention et après l'intervention. Il permettait une expansion naturelle des tissus et une augmentation de la vascularisation qui augmentait le pourcentage de prise de greffe. Ce dispositif n'est plus commercialisé depuis novembre 2015. 

 

Reconstruction immédiate ou différée

Utilisée pour reconstruire un sein, elle était jusqu'à présent utilisée dans les cas de reconstruction différée pour reconstruire des petits seins ou pour aporter un léger volume afin de limiter l'inconfort de la mastectomie totale. Des chirurgiens proposent maintenant cette reconstruction associée à une prothèse en reconstruction immédiate : on utilise une prothèse gonflable qui sera ensuite dégonflée progressivement en même temps que l'on injecte des cellules graisseuses selon la technique de la lipostructure ou lipofilling. Source : Journée Rennaise d'information (novembre 2016).

 

Utilisation

- L'augmentation du volume mammaire à visée esthétique

- La correction des malformations du sein

- La correction des asymétries du sein

- La correction des asymétries de la reconstruction mammaire après la reconstruction autologue du volume 

- En reconstruction mammaire avec prothèse en complément 

- La reconstruction post-mastectomie

- La reconstruction post-tumorectomie avec plusieurs interventions espacées de 3 à 4 mois

- Zones de prélèvement : ventre, poignées d'amour, hanches, intérieur des cuisses

- Les femmes très minces ne peuvent pas en bénéficier

 

Avantages

- Reconstruction naturelle proche de celle d'un sein

- Pas de cicatrices supplémentaires

- Alternative Ă  l'Ă©chec d'une reconstruction par lambeau

- Affinement de la silhouette

 

Inconvénients

- Reconstruction de petits seins

- Reconstruction du volume au terme d'une longue période qui rallonge le parcours de reconstruction

- Contre-indiquée après un traitement de radiothérapie

- Echec possible en reconstruction  lorsque la greffe ne prend pas même après plusieurs interventions

- Parfois impossibilité de recours aux lambeaux après un échec de lipomodelage car les réserves de graisse ont été utilisées

 

Nombre d'interventions

Le nombre d'interventions dépend :

- une intervention pour des retouches de reconstruction mammaire 

- une à deux interventions espacées de 3 à 4 mois pour compléter le volume d'une reconstruction par lambeau

- plusieurs interventions espacées de 3 à 4 mois pour reconstruire complètement un sein

 

Intervention et hospitalisation

- Anesthésie générale

- Chirurgie ambulatoire

 

Suite opératoires

- Ecchymoses sur le site donneur

- Gonflement du site donneur

- Douleurs atténuées par le port d'un panty de contention 

 

Complications possibles

Elles sont rares, il peut s'agir :

- de petites calcifications (cytostéatonécroses)

- kystes huileux

- Résorption de la graisse injectée envion 30 ou 40 %

- Infection

- HĂ©matome

- Altération temporaire de la sensibilité

- Reconstruction mammaire avec prothèse : dommages sur l'implant

 

TĂ©moignage

Lire un témoignage de reconstruction avec le système BRAVA

 

Informations complémentaires

 

Fiche d'information de la SoFCPRE - Edition nov 2016 (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et esthétique)

 file type icon 43 Transfert graisseux pour reconstruction mammaire après mastectomie totale nov 2016.pdf

Système Brava  (Dispositif médical qui n'est plus commercialisé depuis fin 2015)
 
(Miami Breast Center)- Youtube
 
 

Rédigé par les membres du bureau de l'association R.S. DIEP

Source : "Acquisition récentes en reconstruction mammaire" sous la direction du Professeur Laurent LANTIERI (Paris)

Illustration réalisée par Eléonore Lamoglia sous la direction du Docteur Vincent Hunsinger (Paris)

Mise en garde

L’utilisateur ne doit en aucun cas utiliser les informations diffusées via le site www.diep-asso.frpour établir un diagnostic ou déterminer un traitement, et doit consulter les professionnels de santé compétents en charge de son suivi et de sa prise en charge avant toute décision médicale. Les informations diffusées sur le site www.diep-asso.fr sont strictement générales et indicatives. L’association R.S. DIEP met tous les moyens en œuvre pour les actualiser régulièrement. A ce titre, compte-tenu de l’évolution des connaissances scientifiques et médicales, des progrès de l’actualité médicale, les utilisateurs du site www.diep-asso.fr sont informés du fait que les informations qui leur sont proposées, ne sont ni complètes, ni exhaustives et peuvent ne pas être immédiatement et systématiquement actualisées. Les dessins du site qui illustrent les techniques de reconstruction mammaire ont pour but de permettre une meilleure compréhension des explications données. Elles ne permettent pas de déterminer exactement l’emplacement des cicatrices, l’utilisateur du site doit s’en remettre aux informations personnalisées délivrées par le chirurgien.

Mise à jour : Août 2018


DERNIERES ACTUS