Les étapes du parcours de la reconstruction mammaire

Les étapes du parcours de la reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire devrait √™tre abord√©e par l'√©quipe m√©dicale au cours de la consultation d'annonce de la mastectomie. Les femmes qui le souhaitent devraient pouvoir consulter un chirurgien plasticien pour envisager les possibilit√©s de reconstruction mammaire le plus t√īt possible afin de leur permettre d'y r√©fl√©chir.

Vous êtes libre de consulter le chirurgien de votre choix même si vous êtes adressée par un oncologue à un praticien en particulier. La prise en charge est de 100% du tarif conventionnel de l'assurance maladie.

La reconstruction mammaire est un parcours plus ou moins long, sa durée est fonction de critères non prévisibles (suivi post-opératoire, résultats à parfaire, facteurs médicaux) et fonction de vos disponibilités (familiales, professionnelles ou autres...)

 

Choisir son chirugien

La reconstruction mammaire peut-être réalisée par des chirurgiens ayant pour spécialité la chirurgie plastique, la chirurgie gynécologique ou viscérale. Seuls les chirurgiens en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ont reçu une formation spécifique et complète.

N'hésitez pas à demander à votre chirurgien s'il pratique régulièrement l'intervention qu'il vous propose. Une relation de confiance doit s'installer afin que vous soyez à l'aise pour lui poser toutes les questions que vous avez en tête. Vous pouvez également consulter un autre chirurgien pour obtenir un 2ème avis qui peut vous aider à prendre votre décision.

 

La prise en charge

Le co√Ľt des actes de reconstruction mammaire est pris en charge √† 100% sur la base du tarif conventionnel de l'assurance maladie si le praticien que vous consultez exerce en secteur 1. Cela signifie que vous pouvez avoir un reste √† charge si vous vous adressez √† un praticien de secteur 2 dit √† "honoraires libres", n'ayant pas sign√© de contrat destin√© √† limiter les d√©passements d'honoraires.

En pratique, un chirurgien qui a le droit d'appliquer un tarif avec un compl√©ment d'honoraires vous fournira un devis √† transmettre √† votre mutuelle pour conna√ģtre le montant du d√©passement qu'elle rembourse.

Pour en savoir plus, consultez ici notre article consacré au remboursement des soins

Si vous consultez un chirurgien qui exerce une activit√© lib√©rale en ville, √† l'h√īpital public ou en √©tablissement priv√©, il est probable que le tarif propos√© d√©passe le taux de remboursement de l'assurance maladie. Le chirurgien vous remet alors un devis que vous devez adresser √† votre mutuelle pour conna√ģtre le montant qui restera √† votre charge. Mais 95% des contrats des mutuelles √©tant des "contrats responsables", le remboursement est limit√© dans ce cas √† 200% du tarif de l'assurance maladie.

Il n'y a pas de d√©passements d'honoraires dans les Centres de Lutte Contre le Cancer et vous pouvez √™tre op√©r√©e sans reste √† charge dans les h√īpitaux publics (exception : quelques chirurgiens exercent une activit√© lib√©rale √† l'h√īpital public).

 

Les consultations

La première consultation avec le chirurgien

Elle intervient très rapidement si vous devez bénéficier d'une reconstruction mammaire immédiate. En cas de reconstruction différée, les oncologues vous demandent d'attendre de 6 mois à 1 an après la fin des traitements. En réalité, vous pouvez consulter avant cette date si vous le souhaitez, vous pourrez ainsi commencer à réfléchir aux différentes techniques de reconstruction mammaire. De toute façon, c'est le chirurgien qui pratiquera la reconstruction qui vous donnera le feu vert et le délai peut être différent de celui indiqué par les oncologues.

Le chirurgien après vous avoir examiné et s'être entretenu avec vous va vous proposer une ou plusieurs techniques en fonction de votre morphologie, de vos habitudes de vie et des traitements que vous avez suivis. Il va vous expliquer les différentes techniques avec leurs avantages, leurs inconvénients et leurs risques. Le choix de la 39technique se fait normalement en concertation avec vous en tenant compte de vos préférences.

Le chirurgien vous prescrit les examens nécessaires (mammographie, angioscanner) selon votre situation.

Les contre-indications

Presque toutes les femmes peuvent se faire reconstruire quel que soit leur √Ęge. Les cas o√Ļ la reconstruction mammaire est impossible existent mais ils sont rares. C'est le chirurgien qui vous indiquera quelles sont les techniques qui √©ventuellement peuvent ne pas vous convenir en fonction de votre √©tat de sant√©. Il existe cependant des contre-indications reconnues :

  • la radioth√©rapie qui alt√®re les tissus notamment en cas de reconstruction par proth√®se et par lipofilling exclusif (greffe de cellules adipocytaires)
  • l'ob√©sit√©
  • le tabac qui ne fait pas bon m√©nage avec la chirurgie plastique, il majore le risque d'√©chec pour les reconstructions par microchirurgie

Arr√™t du tabac : la consommation de tabac augmente les risques d'infection, de n√©crose et d'√©chec des interventions faisant appel √† la microchirurgie. Il est recommand√© d'arr√™ter de fumer de 1¬†mois avant l'intervention et jusqu'√† 15 jours apr√®s l'intervention. S'orienter vers une consultation de tabacologie peut vous aider dans votre sevrage. Vous pouvez obtenir de l'aide aupr√®s de Tabac-Info-Service (3989). Certains chirurgiens, en cas de doute vous demanderont un test de d√©pistage qui, s'il se r√©v√®le positif peut entra√ģner l'annulation de l'intervention.

La deuxième consultation avec le chirurgien

Elle permet de revenir sur les informations données lors de la première consultation et vous permet de poser les questions sur les points qui restent à éclaircir. Le chirurgien vous apporte des précisions sur l'intervention et ses suites et vous prescrit selon la technique, un vêtement de contention (soutien-gorge, gaine, bas). La date de l'intervention est ensuite programmée.

Le chirurgien doit vous informer au cours des consultation préopératoires des bénéfices attendus, mais également des complications et des risques possibles connus liés à l'intervention qu'il vous propose.

La consultation d'anesthésie

Elle est obligatoire moins d'un mois avant l'intervention. Votre intervention sera annulée si vous l'avez manquée. L'anesthésiste peut vous prescrire des examens complémentaires (bilan sanguin, examen radiologique, électrocardiogramme, etc.)

La consultation post-opératoire

Elle est fix√©e lors de votre sortie de l'h√īpital dans un d√©lai de 10 jours √† un mois. G√©n√©ralement 2 consultations post-op√©ratoires sont pr√©vues avant les √©tapes suivantes.

 

Les interventions du parcours de reconstruction mammaire

Les différentes interventions chirurgicales

Première étape

La première étape consiste à reconstruire le volume du sein. Il faut ensuite attendre que le sein soit stabilisé pour passer à l'étape suivante.

Deuxième étape

La deuxième étape permet la reconstruction de l'aréole et du mamelon si vous souhaitez le faire chirurgicalement. Eventuellement la symétrisation de l'autre sein sera effectuée pour harmoniser les 2 seins.

Troisième étape

Enfin la troisième étape permettra d'apporter des corrections si des défauts subsistent.

Le temps de reconstruction peut être différent avec moins de 3 étapes ou plus. Il dépend du nombre d'interventions pour atteindre le volume souhaité notamment avec les reconstructions autologues (utilisation de ses propres tissus) et de vos exigences. Il est possible dans certains cas que le parcours de reconstruction soit complété par d'autres étapes permettant de parfaire le résultat.

La reconstruction mammaire, vous l'avez compris est un parcours qui va s'étendre sur plusieurs mois. La relation avec le chirurgien doit être basée sur la confiance pour vous mener au terme du parcours et atteindre un résultat esthétique satisfaisant.

 

Mon sein sera-t-il comme avant ?

Mon sein sera-t-il comme avant après la reconstruction ?

Non un sein reconstruit n'est jamais pareil que le sein d'avant ou l'autre sein.

Sa couleur peut être différente si l'étui cutané n'a pas été conservé et qu'une palette de peau d'une autre partie du corps est apparente.

Vous aurez des zones de cicatrices qui peuvent être moins sensibles au toucher.

Vous n'aurez pas la même sensibilité sur le sein reconstruit.

Vous ne pourrez pas allaiter.

 

Comment bien se préparer à la reconstruction mammaire ?

Vous pouvez consulter les conseils de nos bénévoles qui ont rédigé quelques conseils pour avant, pendant et après votre reconstruction.

Consultez l'article ici sur les conseils de nos bénévoles pour préparer l'intervention

 

Source : La reconstruction mammaire, parlons-en ! - Rédaction Christine DEGLAND (2019) - Relecture Professeur Laurent LANTIERI, chef du service de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique à l'HEGP  à Paris (AP-HP)

Crédits photos : Banque d'images iStock

Mise à jour : Juin 2020

 

Mise en garde

L‚Äôutilisateur ne doit en aucun cas utiliser les informations diffus√©es via le site www.diep-asso.fr pour √©tablir un diagnostic ou d√©terminer un traitement, et doit consulter les professionnels de sant√© comp√©tents en charge de son suivi et de sa prise en charge avant toute d√©cision m√©dicale. Les informations diffus√©es sur le site www.diep-asso.fr sont strictement g√©n√©rales et indicatives. L‚Äôassociation R.S. DIEP met tous les moyens en Ňďuvre pour les actualiser r√©guli√®rement. A ce titre, compte-tenu de l‚Äô√©volution des connaissances scientifiques et m√©dicales, des progr√®s de l‚Äôactualit√© m√©dicale, les utilisateurs du site www.diep-asso.fr sont inform√©s du fait que les informations qui leur sont propos√©es, ne sont ni compl√®tes, ni exhaustives et peuvent ne pas √™tre imm√©diatement et syst√©matiquement actualis√©es. Les dessins du site qui illustrent les techniques de reconstruction mammaire ont pour but de permettre une meilleure compr√©hension des explications donn√©es. Elles ne permettent pas de d√©terminer exactement l‚Äôemplacement des cicatrices, l‚Äôutilisateur du¬† site doit s‚Äôen remettre aux informations personnalis√©es d√©livr√©es par le chirurgien.