Le lambeau libre de gracilis

Le lambeau libre de gracilis Ă  palette transversale (Transverse Myocutaneous Gracilis flap = TMG flap)/TUG (Transverse Upper Gracilis)

POUR FAIRE UN DON OU ADHERER CLIQUEZ SUR CETTE LIGNE

Le lambeau libre de gracilis à palette transversale prélève de la peau, de la graisse et un petit muscle accessoire à la face interne de la racine de la cuisse. Le pédicule principal du lambeau (une artère et une veine) est sectionné et reconnecté à proximité de la zone à reconstruire grâce aux techniques microchirurgicales.

Ce lambeau est utilisé depuis 2004 de façon uni ou bilatérale pour assurer des reconstructions immédiates ou différées. Il offre une reconstruction naturelle et définitive comme toutes les reconstructions autologues (qui utilisent les propres tissus de la patiente).

L’intervention est réalisable chez la plupart des femmes, même si l’excès de face interne de cuisse paraît modéré. Le sein reconstruit sera de volume moyen (bonnet B le plus souvent). Les cicatrices sont placées à la racine de la cuisse, dans le sillon génito-crural et dans le sillon sous-fessiers. Le muscle gracilis étant un adducteur accessoire, son prélèvement ne sera responsable d’aucune séquelle fonctionnelle.

Cette technique chirurgicale est particulièrement intéressante pour les personnes qui préfèrent une reconstruction sans prothèse (autologue) et qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas bénéficier des lambeaux abdominaux ou dorsaux.

Le muscle Gracilis est un muscle long et fin allant du pubis à la face interne du genou. Son prélèvement permet d'augmenter le volume de la reconstruction.

 

Reconstruction immédiate ou différée

Utilisation en reconstruction immédiate ou différée. En reconstruction différée, la couleur de la peau plus foncée que celle du sein peut avoir un effet patch marqué.

 

Utilisation

- Pour les femmes minces qui n'ont pas d'excès de graisse sur le ventre

- Pour les femmes qui ne souhaitent pas de cicatrices sur le ventre ou dans le dos

- Cette intervention est plutôt réservée aux femmes pour qui le DIEP est contre-indiqué.

 

Avantages

- Reconstruction naturelle sans implant

- Reconstruction réalisable chez les femmes de morphologie fine

- Reconstruction Ă  l'aspect naturel

- Alternative aux lambeaux dorsaux ou abdominaux

- Amélioration de la silhouette au niveau de la cuisse (lifting)

- Cicatrice discrète dans l'aine et sous la fesse

- En cas d'échec, possibilité de prélever sur l'autre cuisse

 

Inconvénients

- Cicatrice sur la zone donneuse

- Contre-indiquée chez les fumeuses

- Risque d'Ă©chec

- L'intervention s'adresse plutôt aux femmes minces avec un petit sein controlatéral

- La  quantité de tissus à prélever  reste limitée et ne permet la reconstruction que de seins de petit volume

- Zone donneuse qui peut apporter de la pilosité (prévoir 1 ou 2 séances d'épilation au laser)

 

1ère intervention

La première intervention permet de reconstruire le volume. Dans certains cas, le volume devra être complété par ajout de graisse au cours d'1 ou 2 interventions ultérieures (greffe de cellules adipocytaires ou lipofilling).

 

2ème intervention

Au cours de la deuxième intervention, on reconstruit généralement l'aréole et le mamelon sauf lorsque le volume doit être complété, dans ce cas la reconstruction de l'aréole et du mamelon sera différée jusqu'à l'obtention du volume souhaité. On peut également symétriser l'autre sein (modification du volume ou correction de la ptose (on remonte le sein qui est descendu).

 

3ème intervention

Elle est parfois nécessaire surtout lorsque le volume a été reconstruit en 2 temps. Elle peut également être nécessaire pour apporter des corrections à la reconstruction.

 

Intervention et hospitalisation

- Anesthésie générale

- Angioscanner préalable pour repérer les vaisseaux qui serviront à la greffe

- Durée de 4 à 6 heures en moyenne pour un sein

- Drains  sur le site donneur et receveur, retirés dans les jours qui suivent l'intervention

- Le flux sanguin du lambeau est étroitement surveillé les premiers jours

- Douleurs modérées

- Hospitalisation : 7 jours environ

 

Suites opératoires

- Port de bas anti-thromboses (prévention de la phlébite) pendant 15 jours

- Injection d'anticoagulant pendant 15 jours

- Gonflement (oedème), ecchymoses (bleus) du sein reconstruit et de la cuisse

- Gêne dans la zone donneuse (tension) 

- Convalescence : variable, en moyenne de 1 Ă  2 mois

- Reprise du sport : en fonction du type de sport (en accord avec le chirurgien) - Moyenne : 3 mois

- Comme toutes les techniques, le résultat n’est pas acquis, il faut attendre quelques mois avant d’avoir le résultat final.

 

Complications possibles

Les complications sont identiques Ă  celles du DIEP et des lambeaux microchirurgicaux

- Nécrose partielle ou totale des tissus pouvant nécessiter un retrait du lambeau (échec)

- HĂ©matome

- Thrombose artérielle ou veineuse (vaisseau obstrué) nécessitant une reprise chirurgicale (retour au bloc opératoire)

- sérome

- Retard de cicatrisation nécessitant des soins infirmiers pendant quelques semaines

 

TĂ©moignage

Lire le témoignage

 

Rédigé par les membres du bureau de l'association R.S. DIEP

Illustrations réalisées par Eléonore Lamoglia sous la direction du Docteur Vincent Hunsinger (Paris)

Remerciements au Docteur Frédéric BODIN (Strasbourg) pour son aide.

Source : "Acquisitions récentes en reconstruction mammaire" sous la Direction du Professeur Laurent LANTIERI (Paris) 

 

Mise en garde

L’utilisateur ne doit en aucun cas utiliser les informations diffusées via le site www.diep-asso.fr pour établir un diagnostic ou déterminer un traitement, et doit consulter les professionnels de santé compétents en charge de son suivi et de sa prise en charge avant toute décision médicale. Les informations diffusées sur le site www.diep-asso.fr sont strictement générales et indicatives. L’association R.S. DIEP met tous les moyens en œuvre pour les actualiser régulièrement. A ce titre, compte-tenu de l’évolution des connaissances scientifiques et médicales, des progrès de l’actualité médicale, les utilisateurs du site www.diep-asso.fr sont informés du fait que les informations qui leur sont proposées, ne sont ni complètes, ni exhaustives et peuvent ne pas être immédiatement et systématiquement actualisées. Les dessins du site qui illustrent les techniques de reconstruction mammaire ont pour but de permettre une meilleure compréhension des explications données. Elles ne permettent pas de déterminer exactement l’emplacement des cicatrices, l’utilisateur du site doit s’en remettre aux informations personnalisées délivrées par le chirurgien.

Mise à jour : Août 2018

 

 

 

 


DERNIERES ACTUS