Interview de C. après son double DIEP en 2016

 

 

1. Le chirurgien que vous avez consulté vous a-t-il immédiatement proposé la technique de reconstruction par D.I.E.P. ? Selon vous, pour quelles raisons ? Qui vous a orienté vers un autre chirurgien ?

C. : Le Dr C. m’a proposé une première tumorectomie puis de consulter ensuite le P. L. pour un double DIEP car je suis porteuse d’une mutation BRCA1 et qu’en 2015, j’ai eu une récidive 4 ans après le 1er cancer. Le DIEP était adapté pour moi car je voulais une reconstruction immédiate.

 

2. Quelles sont les raisons qui ont motivé votre choix du DIEP pour votre reconstruction ?

C. : J’ai 45 ans, j’avais un léger surpoids, un petit bidon qui pouvait permettre cette reconstruction. Ce qui m’importait : les données sur la qualité de vie, pas de corps étranger et un résultat naturel.

 

3. Avant l’intervention, la reconstruction par DIEP vous paraissait-elle être une intervention lourde ? Et après ? Etait-ce très douloureux ?

C. : Avant l’intervention, oui, après aussi. Je n’ai pas souffert, peut-être un peu plus lors de la 2ème intervention car il y a eu du lipofilling avec prélèvement de graisse sur les hanches.

 

4. Quels sont les problèmes physiques que vous avez rencontrés au cours de votre rétablissement ?

C. : J’ai eu un peu mal au ventre  lors des efforts ou de la marche rapide.

 

5. Combien de temps vous a-t-il fallu après l’intervention pour retrouver une vie normale ? Faire du sport ?

C. : J’ai refait un peu de sport 2 mois après l’intervention du vélo et de la natation.

 

6. A quel niveau se situe la cicatrice du ventre ?

C. : La cicatrice est située au ras du pubis.

 

7. Depuis combien de temps avez-vous été reconstruite ? Quelles sont les évolutions du sein « dieppé » que vous avez constatées depuis lors ?

C. : La dernière intervention date du 8 juin dernier et un mois après, mes seins sont magnifiques !

 

8. Avez-vous retrouvé de la sensibilité dans le sein « dieppé » ?

C. : Pas pour le moment.

 

9. Qu’est ce qui vous a le plus convenu dans cette technique ? Le moins convenu ?

C. : Le résultat superbe, la lourdeur de l’intervention et la durée de l’hospitalisation pour un double DIEP.

 

10. Avez-vous des séquelles en rapport avec cette intervention ?

C. : Aucune

 

11. Etes-vous satisfaite de votre reconstruction mammaire lorsque vous êtes habillée, en maillot de bain et déshabillée ?

C. : Oui pour les 3 situations.

 

12. La reconstruction mammaire a-t-elle amélioré votre image corporelle, facilité votre fonctionnement en société et vous a-t-elle permis de mieux exprimer votre féminité ?

C.: Oui, je me sens belle avec des seins de jeune fille et une taille affinée

 

13. Votre reconstruction mammaire est-elle conforme à vos espérances et pensez-vous que vous choisiriez-vous à nouveau cette technique aujourd’hui ?

C. : Oui.

Le succès de mon intervention tient à la compétence de mon chirurgien et aussi à la préparation psychologique nécessaire avant l’intervention.

 

C. Double DIEP en 2016

Juillet 2016