Béatrice a eu recours au PAP en 2018 après un parcours difficile avec prothèse

J'étais kiné. Tout commence en 2015 par la découverte d'1 cancer du sein droit, un carcinome intra canalaire de haut grade avec une tumeur de plus de 5cm, lors d'1 mammographie de contrôle.

Décision est prise de faire une mastectomie, avec reconstruction immédiate par prothèse (car ganglions sentinelles non atteints). Suivrons les chimios et le traitement oral par anti-aromatases. Au

bout d'1 an, changement de prothèse, coque gênante +++ et symétrisation de l'autre sein. Je suis toujours très gênée par cette prothèse qui m'empêche de reprendre mon activité. C'est en cure

thermale à la Roche Posay, que je fais la connaissance de l'association RS DIEP. Je finis, grâce à ces femmes et leur témoignage, par consulter 3 chirurgiens dont le Professeur M.H.

 

N'étant pas éligible à un Diep, c'est un Pap qui sera fait. L'intervention a lieu en juillet 2018. Depuis, je n'ai jamais regretté cette décision. J'ai repris le sport. Et ce sein est le mien à 100%.

En 2020, j'ai finalisé le résultat par une dermopigmentation des 2 aréoles afin de gommer les cicatrices. Voilà une page est tournée.

Merci à celles qui m'ont informées et aidées dans mes décisions.

BĂ©atrice de Paris

Témoignage reçu en octobre 2020